6 mars 2009

Vinci, la 3D et Photoshop

J'ai toujours été fasciné par le travail de Leonardo da Vinci, son insatiable curiosité, ses habilités d'ingénieur, d'artiste, de scientifique et tutti quanti... Vinci représente à mon avis l'expression par excellence du généraliste accompli! Un mandat récent où la fantaisie était de mise m'a offert l'occasion de citer bien humblement Il Maestro, en particulier son célèbre croquis de l'homme Vitruvien.


Je vous invite encore une fois à me suivre dans les étapes de réalisation de l'image.
Le mandat, offert par les très sympathiques Éditions de la Bagnole : Dessiner une bagnole, et pas n'importe laquelle: Une bagnole de rêve!
Donc, fidèle aux bonnes vieilles habitudes, mon travail a commencé par un petit moment de réflexion rêveuse en regardant le plafond du studio, histoire de laisser se révéler à moi la forme du bolide ultime, suivi d'un premier croquis rapide. Sais pas pourquoi, mais mon choix s'est arrêté sur une décapotable... Ahhh, le printemps qui s'en vient...

Ensuite, le traçage des principales lignes au "tire-courbes", aérodynamisme et performance oblige.

Comme dans les croquis de Vinci se retrouvent bien souvent des études sur toutes sortes de sujets, j'ai demandé à Éric de produire un modèle de moteur que je comptais intégrer à l'image. N'ayant aucun budget pour mettre du temps sur la modélisation, nous avons eu recours à un modèle gratuit trouvé sur TurboSquid. Voici le premier rendu d'Éric:

Pendant qu'Éric travaillait sur le modèle 3D, de mon côté je traçais mon croquis dans Photoshop, sur un fond de ma composition imitant une vieille feuille de papier tachée et usée, à la fois vieillote mais avec des traces d'imprimés modernes.

En plus du modèle final rendu dans le même axe que mon dessin,

Éric a réalisé pour moi une projection en plan et en élévations du moteur que je voulais intégrer à l'ensemble, comme s'il résultait d'une recherche en plus d'une étape.

Le tout ayant été intégré dans Photoshop, il ne me restait plus qu'à rédiger mon texte (Ah! AAaaarrrrgh! C'est un mystère!) dans le bas de l'image en usant d'une police rappelant la calligraphie de Vinci. Quelques retouches ici et là et voilà la chose!


Carl

3 commentaires:

Margot Tremblay a dit...

Wow! Carl t'es un vrai génie... comme De Vinci! Pour un gars qui n'a pas de voiture, tu te débrouilles bien avec les bolides!!!

Anonyme a dit...

J'aime bien le choix du moteur de type Flat Eight des années 30!! =:o)

Alain Lemire
Portraitiste Automobile

Anonyme a dit...

J'adore!!! Bon mélange de géni et d'humour. C'est certain que t'as fais sourire Léonardo. Il me fait penser à un certain poisson d'avril...je suis fier d'avoir un Pelletier chez moi.

Marie Claude Bernier
Groopy